Rapport de la mission ministérielle commanditée par Roselyne Bachelot : « Promouvoir la bientraitance dans les établissements de santé »

Afin de préparer l’année des patients et de leurs droits lancée par Roselyne Bachelot-Narquin, une étude sur la notion de Bientraitance avait été faite. Ce travail visait à définir la bientraitance, en cerner les objectifs et établir un plan d’action.

La bientraitance est une posture professionnelle active et dynamique, individuelle et collective du soin, qui prend racine dans un système de valeurs humanistes. Elle passe par une relation de confiance pérenne entre la personne soignée et les équipes soignantes. Soucieuse du patient et de son bien-être, la bientraitance tend à rendre la personne soignée autonome dans ses choix, sujet et non pas objet des soins qui lui sont prodigués.

Le premier objectif est de pérenniser une démarche nationale de promotion de la bientraitance. Un comité de suivi national « bientraitance en établissement de santé » doit être mis en place.
Il faut ensuite encourager et accompagner les initiatives professionnelles, poursuivre les travaux HAS-FORAP sur le développement d’outils à destination des soignants (voir notre article : Le groupe de travail Forap – HAS publie son Bilan sur la bientraitance) et développer la formation de tous les professionnels.

Ces objectifs doivent être mis en place au niveau national, au niveau régional et au niveau des établissements.

Un dispositif national de pilotage sera mis en place au premier semestre 2011. Une communication adaptée pour générer plus de confiance entre l’établissement et le patient sera instaurée de mars à septembre 2011. Le management des établissements sera davantage axé sur la bientraitance et ses valeurs associées.

Consulter le rapport sur ladocumentationfrancaise.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *