Projet EUSTaCEA– Une stratégie européenne pour lutter contre la maltraitance faite aux personnes âgées : Mercredi 17 novembre 2010-Bruxelles

Une conférence co-organisée par la député européenne Liz Lynne portera sur la résolution du Parlement européen sur les soins de longue durée pour les personnes âgées. Le parlement s’est en effet prononcé pour l’institution de normes de qualité minimum pour les soins de longue durée et le soutien aux aidants. Ce qui va dans le sens du développement d’une culture de la bientraitance au sein de l’Union Européenne.

Dans le contexte actuel de crise économique, de consolidation budgétaire et d’évolution rapide des modèles sociaux, d’importantes réformes se préparent dans le secteur des soins de longue durée. Les services se font de plus en plus en sous-traitance, la mobilité transfrontalière des professionnels des soins de santé et des utilisateurs de services se développe et la participation des utilisateurs finaux et de leur famille dans le financement des soins de santé de longue durée augmente. En outre, les attentes de la population se font plus pressantes vis-à-vis d’une meilleure protection du nombre croissant des personnes âgées vulnérables face au risque de maltraitance et de la promotion de services de soins de longue durée de qualité.

AGE soutient la demande du Parlement relative à la publication d’un Livre Vert sur la maltraitance des personnes âgées et la protection de leurs droits au sein de la communauté et de tous les établissements de soins, ainsi que l’appel lancé par le Parlement aux Etats membres afin que ceux-ci mettent en place des critères de qualité en matière de prestation de services.
AGE se réjouit également que les députés présents lors du débat avec le Commissaire Andor aient souligné la nécessité de développer des normes de qualité minimum pour les services de soins aux personnes âgées. Autre bonne nouvelle pour AGE : la résolution souligne par ailleurs que « tous les Etats membres doivent protéger les droits fondamentaux des personnes bénéficiant de soins de santé de longue durée », et reconnaît « l’importance à la fois de la qualité et de la continuité des soins ». La résolution insiste également sur le soutien aux soignants et plus particulièrement aux aidants familiaux.

La conférence sera suivi d’une présentation du projet EUSTaCEA et d’une table ronde sur le sujet : « Comment l’Union européenne peut-elle faire face à la maltraitance faite aux personnes âgées et assurer la qualité des soins pour les personnes âgées à travers l’UE ? »

Plus d’information sur age-platform.eu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.