Alma Adilon-Lonardoni : Plaidoirie d’une lycéenne pour le bien-veillir

La plaidoirie d’Alma Adilon-Lonardoni du Lycée Champagnat (Saint-Symphorien-sur-Coise – 69) à l’occasion de la 15ème édition du concours des plaidoiries de Lycéens pour la défense des droits de l’homme.

A voir et à entendre…


Il fait si bon vieillir… par MEMORIALCAEN

Merci à Agevillage de nous avoir aidé à identifier cette vidéo.

8 réflexions sur « Alma Adilon-Lonardoni : Plaidoirie d’une lycéenne pour le bien-veillir »

  1. courageux,bouleversant, bravo à cette lycéenne ,encourageant de voir la capacité d’engagement des jeunes!!!!
    à diffuser+++++++++ dans les établissements pour personnes âgées , dans les instituts de formation en soins infirmiers aussi!

  2. Mille bravos à cette jeune fille qui à tout compris envie tout un tas de gens qui plongés dans leurs soucis de vie personnels ne percutent pas ce qui se passe pour nos pauvres anciens ne pouvant même pas se défendre.Je publie cela sur mon site facebook, j’espère que d’autres auront le même courage que cette jeune fille.

  3. n oubliez pas vos anciens qui ont tellement travaillé pour que vous soyez heureux, ne passez pas des semaines sans demander de leur nouvelles c est peu mais cela fait tant de bien n oubliez pas qu’ils sont toujours vivants mais bien seuls, et aussi nombreux que vous soyez dans la famille chaque jous nous avons une pensée pour vous.

  4. Bravo à cette jeune fille , il serait souhaitable que nos dirigeants aient ecouté et surtout entendu .

    BRAVO ALMA !!!!

  5. bravo a cette lyceenne c’est la réalité actuelle malheureusement: moi meme je suis aide soignante lors de mes stages j’etait choquer par les conditions de travail et le manque d’attention que l’on apportait aux personnes agees fautes de moyens humains et materiels ce qui ma pousser a aller travailler avec une association des sans abris encore felicitation le gouvernement a un grand travail a faire a ce niveau

  6. Magnifique plaidoirie, j’en ai encore pleins de frissons et pourtant je suis infirmière coordinatrice d’un service de soins infirmiers à domicile auprès de personnes agées de 60 ans donc je connais leur problèmes quand ils rentrent en institution, ce que nous essayons d’éviter le plus longtemps possible…Je suis d’autant plus bouleversée que l’année dernière en août, le jour où mon papa a annoncé à sa mère qu’il y avait une place pour elle à la maison de retraite la semaine suivante (nous étions obligés de “la placer” car étant diabétique elle faisait des comas hypoglycémiques seule chez elle et nous l’avions retrouvée 2 fois par terre presque dans le coma), elle est décédée 2 jours après : elle refusait d’y aller et avait décidé de mourir chez elle, c’était sa décision…elle est morte comme elle l’avait toujours désirée : dans la nuit en dormant et dans sa maison…..
    Pour en revenir à Alma, merci de ce témoignage et on sent que tout le monde dans le public est touché car il n’y a aucun bruit…Bravo, je vous souhaite un très bel avenir, pourquoi pas au ministère de la solidarité…, cordialement, Nathalie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.