Enquête nationale 2013 ANESM : “Bientraitance dans les services intervenant auprès d’un public adulte à domicile”

L’agence nationale de l’évaluation et de la qualité des établissements et services sociaux et médico-sociaux (ANESM) a lancé le 5 avril dernier une campagne d’enquête nationale 2013 sur le thème « La bientraitance dans les services intervenant auprès d’un public adulte à domicile ».

Conçue en partenariat avec la CNAV, le Défenseur des droits, la DGCS, la DGCIS, l’ANSP, la CNSA, la CNAMTS, et l’INPES, cette enquête a également été élaborée avec la collaboration des principaux réseaux, fédérations et associations de services à domicile.

Les responsables des services concernés des SAD-SAAD, SSIAD, SPASAD, SAVS et SAMSAH du territoire, auxquels ce questionnaire s’adresse, ont jusqu’au 22 Juillet 2013 pour le remplir en ligne, si besoin en plusieurs fois.

Objectifs de l’enquête « La bientraitance dans les services intervenant auprès d’un public adulte à domicile »

Ce questionnaire a pour objectifs :

  • d’établir un « diagnostic rapide » susceptible de déclencher la démarche d’évaluation interne (pour les services qui ne sont pas entrés dans la démarche d’évaluation interne) ;
  • de vérifier, préciser et approfondir les thèmes abordés lors de l’évaluation interne (pour les services entrés dans la démarche d’évaluation interne) ;
  • de servir d’outil à valoriser lors de la démarche d’évaluation externe ou de certification afin de montrer que le service participe à l’auto-évaluation de la qualité de ses prestations (our les services qui n’ont pas d’évaluation interne à réaliser).

Pour accompagner les établissements dans l’utilisation de cet outil, un guide de remplissage et de correspondance avec la démarche d’évaluation interne est consultable et téléchargeable sur le site de l’ANESM.

Une réflexion sur « Enquête nationale 2013 ANESM : “Bientraitance dans les services intervenant auprès d’un public adulte à domicile” »

  1. bonjour

    pour le service à domicile il suffirait d’obliger les associations à envoyer une personne sans prévenir au domicile des personnes âgées. pour contrôler le travail

    d’après les échos cela servirait au personnel de prendre conscience du rôle qu’ils doivent avoir auprès de ces personne vulnérables .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.