La perception de la maltraitance des aînés chez les québecois

Les résultats d’un sondage sur la sensibilisation à la maltraitance a été mis en ligne sur le site du gouvernement du Québec. Le but de ce sondage était de mesurer le degré de sensibilisation spontané et déterminer quelles sont les perceptions générales de la population quant à la problématique de la maltraitance envers les personnes âgée.

Parmi les six problèmes que les aînés sont susceptibles de vivre qui ont été énumérés aux répondants, le phénomène des mauvais traitements envers les aînés est perçu comme étant le moins fréquent (48 %) avec une proportion inférieure aux problèmes de santé (86 %), de solitude (83 %), de revenus insuffisants (77 %), de transport (67 %) et de logement (55 %).

Les personnes sondées avaient à décrire les premières images qui leur viennent à l’esprit lorsque nous parlons de mauvais traitements envers les aînés. On constate ainsi que ce phénomène évoque essentiellement des images de violence psychologique, émotionnelle ou verbale (26 %), de violence physique (25 %), de négligence (24 %) et d’exploitation financière (15 %).

Les Québécois pensent que le problème des mauvais traitements envers les aînés est important pour les aînés eux-mêmes (85 %), pour les familles et les proches des aînés (78 %) et pour le personnel du réseau de la santé et des services sociaux (69 %). Ils sont moins nombreux toutefois à considérer que ce problème est important pour les forces policières (52 %), le gouvernement (46 %) et les milieux financiers (37 %).

Source : mfa.gouv.qc.ca

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.