Bientraitance : la HAS publie un guide de bonnes pratiques

Le 24 octobre, la Haute autorité de santé (HAS), en collaboration avec la Fédération des Organismes Régionaux et territoriaux pour l’Amélioration des Pratiques et organisations en santé (FORAP), a dévoilé le résultat de travaux initiés en 2010, et portant sur les moyens à mettre en œuvre pour déployer une démarche globale de bientraitance dans les établissements de santé. S’inscrivant dans la continuité de la loi 2002 sur le droit du patient, ce guide devrait encourager la mise en place de bonnes pratiques dans les établissements de santé et les EHPAD.

Définition de la bientraitance

Concept récent, apparu dans le milieu médical il y a quelques années seulement, la bientraitance s’est vue donner la définition suivante par le Dr Philippe MICHEL, président de la FORAP : « une démarche globale de prise en charge du patient » qui implique du personnel de santé une attitude « soucieuse » à l’égard de l’usager. Il s’agit de traiter avec respect les besoins, les demandes, les droits, les libertés et les choix du patient, et d’y répondre de manière réactive.

Si ce terme est aujourd’hui omniprésent dans les discussions abordant la question du soin et de l’accompagnement du patient ou de la personne âgée, c’est parce qu’un phénomène de « maltraitance ordinaire » est régulièrement constaté dans les établissement de santé et médico-sociaux. En 2009, Claire COMPAGNON et Véronique GHADI ont d’ailleurs rendu publique une étude portant sur ce phénomène, après avoir interrogé de nombreux usagers et professionnels. Préoccupant, leur rapport faisait état de patients ignorés par le personnel, de familles mises à l’écart ou de longues attentes inexpliquées, des situations conduisant le patient à se sentir comme transparent, abandonné, déshumanisé.

L’objectif de ce guide est donc de recentrer le rôle des professionnels de santé sur sa dimension humaine. Eux-mêmes ont d’ailleurs exprimé leurs besoins par le biais d’un questionnaire distribué par les antennes régionales de la FORAP. Celle-ci a pu en tirer les grands axes sur lesquels fonder la mise en place de pratiques de bientraitance.

Guide de la bientraitance : les points clés

Le guide a été conçu comme un kit comprenant des outils pratiques destinés aux professionnels de santé. Des grilles d’auto-évaluation et d’analyse les aideront à évaluer leurs pratiques et à suivre l’évolution de la qualité du soin, de l’accompagnement et de la prise en charge qu’ils offrent aux usagers. Dès l’accueil, le patient comme sa famille doivent se sentir respecté et écouté, un objectif que l’adoption des sept outils suivants devrait rendre possible :

  • amélioration des pratiques de bienveillance : outil d’évaluation ;
  • regards croisés sur la bientraitance : outil d’évaluation ;
  • la bientraitance en questions : évaluation individuelle des pratiques ;
  • tableau de bord de la bientraitance : cartographie des risques ;
  • la bientraitance en situations de vie : outil d’animation des équipes ;
  • cahier des charges formation : outil d’aide à la décision ;
  • les principes de bientraitance : déclinaison d’une charte.

Afin de favoriser la mise en place vivement encouragée, mais non obligatoire, de ces pratiques visant à mettre un terme à la maltraitance ordinaire, des sessions de formation et de sensibilisation pour les usagers et les professionnels auront lieu au premier trimestre 2013. La HAS et la FORAP organiseront par ailleurs trois journées de présentation en début d’année.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.