La bientraitance valorisée en Haute-Gironde

Les démarches pour mettre en valeur la bientraitance ne sont pas encore nombreuses en 2013, mais malgré tout certaines institutions font des efforts remarquables en la matière.

C’est notamment le cas du centre hospitalier de la Haute-Gironde, situé dans la petite commune de Blaye en Aquitaine.

Valérie Apèche, cadre de santé et présidente du Comité de Bientraitance raconte comment son établissement a pu mettre en lumière cette question très importante. Elle explique qu’un groupe de travail de la commission des soins infirmiers a réfléchi sur le sujet et que ce groupe de travail s’est rapidement transformé en véritable comité de Bientraitance. Pour Valérie Apèche, il s’agissait notamment de faire comprendre que la bientraitance n’était pas seulement l’absence de maltraitance mais que c’était en fait un concept beaucoup plus évolué.

Des saynettes pour illustrer les situations de maltraitance/bientraitance

En 2011, ce comité a contribué à l’organisation de saynètes illustrant des situations de maltraitance puis de bientraitance. Il s’en est suivi un débat très instructif avec le public présent. Cet événement était à destination du personnel du centre hospitalier.

En 2012, une reprise des saynettes a été réalisée dans le centre-ville de Blaye, sous les yeux du grand public et du personnel de plusieurs structures médico-sociales de la commune.

En parallèle Valérie Abèche assure une formation annuelle sur la bientraitance, organisée pour tout le personnel du centre hospitalier en relation avec les patients. Elle aborde dans un premier temps la législation sur ce sujet, puis elle évoque le droit des usagers et enfin elle traite des différents types de maltraitance. Dans cette dernière partie elle échange avec ses auditeurs au sujet des solutions qui existent pour identifier efficacement les situations de maltraitance, et parvenir à y remédier.

Une aide-soignante qui a assisté à une des formations connait déjà la recette : pour elle il est indispensable de « se remettre en question » dans son travail au quotidien !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.