La lutte contre le suicide des personnes âgées s’intensifie

Les personnes âgées se suicident plus que la moyenne en France. Michèle Delaunay et le gouvernement ont décidé d’instaurer une politique de dépistage de la dépression qui précède le passage à l’acte.
Dans l’hexagone, 30% du total des suicides concerne les plus de 65 ans. Il faut également savoir que les plus de 85 ans mettent fin à leurs jours quatre fois plus que la moyenne de la population dans notre pays.  Ces proportions peuvent paraître très importantes aux yeux du grand public, les médias évoquent en effet beaucoup plus le suicide chez les jeunes.
La diminution des capacités physiques, la solitude ou encore la souffrance sont à l’origine de ces tentatives désespérées.
Michèle Delaunay, la ministre des Personnes âgées et de l’Autonomie affirme qu’il “existe des signes authentiques de dépression qui est une maladie de souffrance, pas un coup de blues”.

Le gouvernement a souhaité s’attaquer à ce problème en mettant en place une politique de dépistage de la dépression qui précède le passage à l’acte.
Concrètement, toutes celles et ceux qui sont en contact avec les personnes âgées vont bénéficier d’un kit de fiches pratiques destiné à détecter les signes de dépression. L’outil, intitulé Mobiqual, offre des pistes sur les actions à réaliser pour répondre à ces types de problème.

La ministre insiste sur l’intérêt à mobiliser toute la collectivité, il faut selon elle “renforcer les dispositifs d’alerte, en enrôlant tous les acteurs susceptibles de repérer la dépression : les travailleurs sociaux, les médecins, l’aide à domicile, les familles, les élus proches de leurs administrés, ou les commerçants de proximité : une coiffeuse à qui l’âgé va se confier par exemple.”

En parallèle, un groupe de prévention du suicide travaille sur cette problématique au sein du Conseil national pour la bientraitance et les droits. Enfin, le groupe Monalisa (Mobilisation nationale contre l’isolement social des âgés) planche sur les solutions de lutte contre l’isolement.

2 réflexions sur « La lutte contre le suicide des personnes âgées s’intensifie »

  1. Bonjour,
    La lutte s’intensifie car le taux de suicide ne cesse d’augmenter. L’une des principales raisons l’isolement mais il y a aussi le manque d’autonomie. Faire profiter les séniors des nouvelles technologies en matière de mobilité et d’autonomie pourrait bien faire diminuer le taux de suicide.

  2. Bonjour,
    Etre à la retraite ne devrait pas être une période à craindre au contraire. Pour les retraités propriétaires, la vente en viager permet de profiter d’une vie confortable sans délaisser son logement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.