Mois de la bienveillance à la clinique Saint-Michel de Quimper

Le 12 janvier 2015, à Quimper, dans le Finistère, la clinique Saint-Michel a ouvert un “mois de la bienveillance et de la bientraitance” avec d’améliorer l’accompagnement des patients en milieu de soins.

Bientraitance : un concept connu et évident, une pratique plus contraignante

La directrice des soins Catherine Tanguy estime que, bien que les concepts de bientraitance et de bienveillance paraissent évidents en milieu de soin, les professionnels de la santé peinent à les appliquer. Le manque de temps, les contraintes, peuvent pousser les professionnels à emprunter des raccourcis qui peuvent léser le patient.

C’est pour informer les patients et sensibiliser les professionnels sur les questions de bientraitance qu’a été  lancé le mois de bienveillance et de  bientraitance. L’établissement travaille donc depuis un an sur ces thématiques. Durant tout le mois, la charte de bienveillance et de bientraitance sera promue dans la clinique. Elle sert à rappeler aux patients que le personnel médical est là pour répondre à leurs attentes et besoins, et non pour leur imposer quoi que ce soit : heure de repas, chambre simple ou double, etc…

De plus, l’équipe de la commission paramédicale d’éthique soignante ira directement à la rencontre de professionnels de la santé pour distinguer les attitudes dites “bienveillantes” ou “malveillantes” à l’égard des patients. Elle s’appuiera sur un dépliant destiné aux professionnels, explicitant les comportements à adopter en cas de situations difficile, comme la prise en compte de la douleur, et le respect de la dignité et de l’intimité du patient.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.