« La Bientraitance des Personnes Agées en EHPAD » : un rapport d’enquête publié par l’Anesm

L‘Anesm (Agence nationale de l’évaluation et de la qualité des établissements et services sociaux et médico‐sociaux) a présenté les résultats d’une enquête nationale sur le déploiement des bonnes pratiques professionnelles au sein des EHPAD.

Bientraitance des personnes âgées

Source : ANESM

Une comparaison des pratiques professionnelles d’aujourd’hui à celles de 2010

Dans le cadre de l’opération « Bientraitance des personnes âgées accueillies en établissement », engagée par le Secrétariat d’Etat à la solidarité, l’enquête répond à deux objectifs :

  • Engager les professionnels dans la démarche d’auto évaluation de leurs pratiques
  • Réaliser un état des lieux des pratiques de bientraitance en établissements

BientraitanceEn évaluant les résultats, on remarque notamment :

  • Une amélioration importante des pratiques concourant à la bientraitance et à la qualité de vie des personnes âgées
  • Le rôle déterminant des recommandations de l’Anesm sur les pratiques des professionnels en établissements EHPAD

> Consulter le rapport d’enquête en intégralité

Des progrès importants à noter dans divers domaines

  • L’accueil des personnes

medecin-hopital-fin de vieDes progrès sont à souligner dans l’attention portée par les équipés à l’accueil des personnes.

En moyenne par établissement, 61% des nouveaux résidents ont bénéficié d’une visite préalable de l’établissement avant leur arrivée dans l’Ehpad.

Pour permettre aux personnes de prendre rapidement leurs repères, on note également une volonté de personnalisation de l’accueil : possibilité d’aménager sa chambre, présentation aux autres résidents, petite attention de bienvenue…

  • L’accompagnement de la fin de vie

Près des deux tiers des Ehpad (65%) mettent en œuvre des pratiques pour former le personnel à l’accompagnement de la fin de vie : identifier une personne de confiance, recourir à des compétences externes, accueillir les familles auprès du résident pour accompagner ses derniers moments…

  • Les relations sociales et familiales

L’enquête révèle également que l’entourage des résidents est majoritairement mobilisé au moment de l’arrivée en établissement. Cependant, après le premier accueil, les relations se limitent la plupart du temps à des visites et l’entourage participe peu à des activités, des repas ou des sorties avec le résident.

En termes de chiffres, la moitié des résidents reçoit chaque semaine la visite de proches, alors que 10% des résidents n’ont reçu aucune visite, ou n’en ont effectué aucune au domicile de l’entourage depuis 6 mois.

Des axes de développement et de prévention

  • La liberté d’aller et venir

Une proportion importante des nouveaux arrivants sont libres d’aller et venir, mais plus particulièrement à l’intérieur des établissements.

En moyenne par Ehpad, 73% des nouveaux résidents ont fait l’objet d’une évaluation des risques et bénéficient de la liberté d’aller et venir au sein de l’établissement.

  • Des politiques préventives

Afin de réduire les risques et de maintenir au mieux l’autonomie des personnes âgées, des actions de prévention sont mises en place. Interrogés sur ce thème, 65% des présidents de CVS considèrent que leur établissement favorise toujours le maintien de l’autonomie des personnes (contre 50% en 2010).

rp_anesm.pngPar ailleurs, 67% déclarent que leur Ehpad favorise toujours une bonne qualité de vie des personnes. L’action de prévention la moins mise en œuvre au sein des Ehpad, parmi celles interrogées dans l’enquête, est celle portant sur le risque d’hospitalisation en urgence, alors que 99% des Ehpad ont mis en place des actions de prévention concernant les risques de dénutrition.

2 réflexions sur « « La Bientraitance des Personnes Agées en EHPAD » : un rapport d’enquête publié par l’Anesm »

  1. En tant qu »Entreprise Solidaire d’Utilité Sociale » (ESUS), nous avons développé et expérimenté avec des aides soignantes des vêtements et des accessoires (serviette de table/bavoir) innovants destinés aux personnes âgées les plus dépendantes Pensés pour rendre moins pénible l’habillage et donner une meilleure image de soi de la personne aidée, ces vêtements confectionnés en France sont vendus sous la marque « Softdress » par Vadapad. Documentation détaillée et catalogue sur demande.

  2. merci de m’envoyer un max d’infos, et surtout de me contacter, ma maman est atteinte d’une démence à corps de Levy, actuellement en EPHAD, sauf que la rotation du personnel, limite encore plus les qq moments de plaisir, et ce avec l’aval complet de la direction ! entreprise de démolition pour satisfaire l’égo et le besoin de pouvoir de l’IDE.
    Je vous attends, un grand merci à vous !! bonne journée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *