L’Unapei dénonce une discrimination à l’encontre d’une personne handicapée mentale disparue

L’Unapei, aux côtés de la famille Laloux, s’insurge et lance un appel à la mobilisation générale auprès du Ministère de l’Intérieur : Eric Laloux, une disparition inquiétante insupportable !

Eric Laloux, quadragénaire souffrant d’un lourd handicap mental, a disparu depuis plus de trois mois en Bretagne lors d’un séjour dans un centre de vacances adaptées. Malgré un premier communiqué diffusé en date du 29 août 2011, Eric Laloux, ne figure pas parmi les personnes recherchées sur le site de la police et gendarmerie nationale.

L’Unapei s’insurge et revient sur cette disparition très inquiétante et lance un appel aux services du Ministère de l’Intérieur pour mettre fin à cette discrimination liée au handicap mental et retrouver Eric Laloux dans les plus brefs délais.

L’Unapei alerte de nouveau le Ministère de l’Intérieur sur l’extrême urgence de publier et de faire circuler un avis de recherche étendu à l’échelle nationale pour retrouver rapidement la piste d’Eric Laloux. Il s’agit de s’assurer que tout sera fait, comme pour toute situation de disparition d’un individu ordinaire, pour élucider cette affaire pour qu’Eric retrouve sa famille et ses amis au plus vite et dans les meilleures conditions.

Parce-que les circonstances de la disparition de leur fils ne sont pas claires, les parents d’Eric Laloux ont décidé d’arrêter de s’alimenter et d’entamer une grève de la faim pour manifester leur désespoir à l’ensemble de la population française et sensibiliser les pouvoirs publics à la mise en œuvre immédiate d’un dispositif de recherches réel et sérieux généralisé sur l’ensemble du territoire national.
Pour la famille d’Eric Laloux, l’incertitude est bien plus douloureuse que le manque de nourriture!

« La discrimination est intolérable. Des centaines de visages de personnes disparues figurent dans les avis de recherches publiés sur le site du Ministère de l’Intérieur et de fortes campagnes de médiatisation relaient ces disparitions : pourquoi pas celui d’Eric ? Pourquoi pas celui d’une personne handicapée mentale ? Une personne handicapée mentale n’est-elle pas avant tout un être humain comme nous tous ? Nous ne savons pas aujourd’hui où il se trouve et nous souhaitons que chacun puisse contribuer à le retrouver. Sa situation de handicap mental ne peut pas être un frein à la mise en œuvre de recherches intensives », déclare Christel Prado, Présidente de l’Unapei

Source : communiqué de presse de l’Unapei

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>