7ème Journée mondiale de lutte contre la maltraitance des personnes âgées : Michèle Delaunay défend des valeurs de bientraitance et de sollicitude

A l’occasion de la 7ème journée mondiale de lutte contre la maltraitance des personnes âgées, Michèle Delaunay a déclaré souhaiter “porter une culture de la bientraitance et de la sollicitude”. Retour sur les propos de la Ministre déléguée chargée des personnes âgées et de la dépendance.
portrait michele delaunay
Un piqûre de rappel des valeurs républicaines

Rappelant que le sort de nos aînés relève aussi de la responsabilité de chacun,  Michèle Delaunay s’en prend directement à la maltraitance mettant en accusation l’insécurité économique, les violences physiques, médicamenteuses, l’isolement…
Autant de racines qui font que ce problème est complexe et demeure encore tabou.

Un numéro dédié : le 3977

“Trop souvent méconnu, trop peu utilisé, le numéro national dédié à ces questions de maltraitance est l’un des outils mis à la disposition des français pour qu’ils se responsabilisent et deviennent acteurs de la lutte contre un phénomène inacceptable”, rappelle Michèle Delaunay.

Le lien social axe phare de la prévention

Plus que punir, le ministère délégué chargé des Personnes âgées et de la Dépendance a pris le parti de développer les accueils de jours, les hébergements temporaires, de multiplier les dispositifs offrant du répit aux aidants.

Michèle Delaunay a quant à elle insisté sur la lutte contre l’isolement des seniors : « Le lien social est la première protection contre les risques de maltraitance », estime la ministre, qui soutiendra « tout projet qui permet aux âgés de prendre toute leur place dans la cité, et de rester au contact avec la vie ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.