Bientraitance des personnes âgées à domicile et en établissement

Comment combattre la maltraitance des aînés ?

La maltraitance des personnes âgées est aujourd’hui un réel fléau, d’autant plus qu’il est souvent difficile de la déceler du fait que les victimes ne parlent que rarement de ce qu’elles subissent. On chiffre à environ 680 000 le nombre de personnes âgées de plus de 75 ans victimes de maltraitance.

Comment déceler et combattre la maltraitance ? Bientraitance.fr fait le point et vous l’explique…

Bientraitance des personnes âgées à domicile et en établissement

Les différentes formes de maltraitance

La maltraitance peut prendre différentes formes, telles que :

  • l’absence de nourriture, d’hygiène, de soins élémentaires,
  • l’absence de médicaments ou au contraire la prescription abusive,
  • les violences psychologiques, le chantage affectif, le délaissement constant,
  • les abus financiers, les spoliations et le harcèlement

Comment combattre la maltraitance des personnes âgées ?

La maltraitance peut être décelée et combattue par des mesures de prévention et de protection.

Il est tout d’abord important de sensibiliser et d’informer les familles ainsi que la personne âgée sur le phénomène qu’est la maltraitance.

Il faut également maintenir le contact avec la personne âgée pour éviter son isolement, source possible de négligence et de maltraitance.

Bientraitance des personnes âgées à domicile et en établissementPar ailleurs, il est souhaitable de favoriser l’intervention de professionnels pour assister les aidants familiaux comme, par exemple, les aides à domicile.

Enfin, il ne faut pas hésiter à appeler le 39 77 en cas de doute de maltraitance à l’égard d’une personne âgée pour être guidé sur l’attitude à adopter et sur les mesures à prendre.

Lire aussi : « La bientraitance des personnes âgées en EHPAD » : un rapport d’enquête publié par l’ANESM

Quelles attitudes adopter en établissement ?

La qualité des prestations du personnel soignant doit être vérifiée par l’institution elle-même. Cependant, les familles peuvent également adopter certaines attitudes lors de leurs visites quotidienne, comme par exemple  :

  • veiller au bon déroulement de la prestation d’accueil et de prise en charge,
  • vérifier comment se porte la personne hébergée, moralement et physiquement.
  • manifester son désaccord auprès de la direction de l’établissement si l’on constate une quelconque agressivité de la part du personnel envers une personne âgée.
  • ne pas hésiter à faire part des négligences éventuelles dans les soins ou tout autre aspect à améliorer sans craindre d’éventuelles représailles.

Source : Retraite Plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>